Partagez vos expériences autour d’une oeuvre d’art

Émission finaliste
du concours TVLAB France 4

Image du Grand Baz'art

Le déjeuner sur l'herbe

Edouard Manet

Tableau Déjeuner sur l'herbe par Edouard Manet

Backstage

BMO

Tableau Backstage

L’origine du monde

Gustave Courbet

Tableau L'Origine du Monde par Gustave Courbet

découvrez nos invités

Participez au concours TVLAB FRANCE 4
et Votez pour le grand Baz’artdu 2 au 23 juin

Votez

Le Grand Baz'art La nouvelle émission des 15-35 ans consacrée à l’art.

Le Grand Baz'art c’est l’émission qui s'amuse à écouter, faire commenter et décrypter l'art. Dans cette première émission autour du "nu", tout le monde se déshabille ! 15 invités viennent mettre le Grand Baz'art au musée d'Orsay et dans notre galerie pour découvrir et débattre autour de deux œuvres qu’ils ne connaissent pas.

Un format original développé à l’occasion du concours TVLAB de France 4

Format du pilote :
26 minutes HD + séquence web 7 minutes
Auteur :
Alban Vandekerkove et Emmanuel Pahun
Réalisateur :
Alban Vandekerkove
Coordination & Casting invités :
Sandra Laude
Production :
In Out Productions
Habillage et Post-production :
Médiateurs culturels :
Raphaëlle Lhuilier et Guilhem Monceaux
Musique générique :
Mixage son :
Studio Daric


Une coproduction FranceTélévisions / Inout Productions


Le déjeuner sur l'herbe1863

Edouard Manet1832 - 1882copyright Musée d'Orsay

Anecdote écrite

logo Artips

"Incompris ?" Où l’on apprend que Manet ne s’est pas revendiqué impressionniste.

Édouard Manet, Le Déjeuner sur l'herbe, 1862-1863, Huile sur toile, 209 × 264 cm, Musée d'Orsay

1863. Manet se voit refuser d’exposer son Déjeuner sur l’herbe par le jury du Salon officiel. Trop novateur, trop loin des standards académiques... Pourtant, il s’était appliqué !

S’il est aujourd’hui assimilé aux impressionnistes, Manet n’avait jamais eu l’intention d’être aussi subversif qu’eux et, bien qu’amis, il n’exposera jamais à leur côté.

Édouard Manet, Le Déjeuner sur l'herbe, 1862-1863, Huile sur toile, 209 × 264 cm, Musée d'Orsay

En haut : Détail du Jugement de Pâris, gravure de Marcantonio Raimondi (d'après Raphaël).
En bas : Détail du Déjeuner sur l'herbe

Issu d’un milieu de grands bourgeois parisiens, il s’était d’abord tourné vers l’Académie des Beaux-Arts en vue d’une reconnaissance officielle de l’élite. Mais pourquoi avoir tenté le diable avec ce nu si controversé du Déjeuner sur l’Herbe ?

Avec cette œuvre, Manet pensait faire plaisir à l’Académie en choisissant deux sources d’inspirations de la Renaissance. Tout d’abord Le Jugement de Pâris de Raphaël dont on reconnaît le couple que Manet a repris à l’identique.

En haut : Détail du Jugement de Pâris, gravure de Marcantonio Raimondi (d'après Raphaël).
En bas : Détail du Déjeuner sur l'herbe

Titien, Le Concert champêtre, vers 1509, Huile sur toile, 105x137cm, Musée du Louvre

Puis, il souligne ses connaissances en s’inspirant du Concert Champêtre de Titien, où l’on retrouve les femmes nues en compagnie de deux hommes dans un jardin.

Mais à la différence de Manet, ces nus sont des allégories de la musique et non pas de vraies femmes.

Titien, Le Concert champêtre, vers 1509, Huile sur toile, 105x137cm, Musée du Louvre

Edgar Degas, Eugene Manet, 1874, Huile sur toile, 65 x 86 cm, Collection privée

Or Manet détourne ces modèles et place ces personnages parmi ses contemporains. Il suffit d’observer les vêtements des hommes, typiques du XIXème siècle.

Il peint aussi des visages de son entourage, clairement identifiables, comme son propre frère.

Edgar Degas, Eugene Manet, 1874, Huile sur toile, 65 x 86 cm, Collection privée

Photographie d'Édouard Manet

Manet révolutionne donc ici la peinture, mais de façon totalement involontaire. Ses aspirations de peintre classique ne furent jamais véritablement reconnues, considéré plutôt comme un impressionniste... Manet, un artiste incompris ?

Photographie d'Édouard Manet

Claude Monet, Déjeuner sur l'herbe, 1865-1866, Huile sur toile, 418 × 150 cm, Musée d'Orsay

Claude Monet, Déjeuner sur l'herbe, 1865-1866, Huile sur toile, 418 × 150 cm, Musée d'Orsay

Abonnez-vous à la newsletter Artips

Backstage2014

BMOcopyright BMO

BMO, acronyme de Behind My Objectif, mélange les genres et les disciplines. Il mélange la photographie, l'urbex (explorations urbaines), la peinture et le body painting sauvage et distille tout cela dans son travail photographique. Du graffiti, il a conservé ce côté transgressif, une passion quasi-organique pour la peinture et un goût immodéré pour investir les lieux interdits en mode guerilla. Photographier des lieux en marge ou interdits complètement investis par la peinture rend compte de cette exploration urbaine qui le fascine depuis toujours.

Faire poser celles qu'il aime à appeler les"BMO girls", dénudées et peintes, participe à créer un imaginaire qui se nourrit du décalage entre la réalité du lieu et le fantasque de la situation. La peinture agit alors ici comme un révélateur et un agent viral qui respire par tous les pores de la peau et tous les recoins insolites de la ville et du monde."

Tango Coloré

Tableau Tango Coloré par BMO

copyright BMO Création

Departure

Tableau par BMO

copyright BMO Création

l’origine du monde1866

gustave courbet1819 - 1877copyright Musée d'Orsay

Anecdote écrite

logo Artips

"Pas tout à fait assumé ?" Où l’on découvre le parcours étonnant d'un secret bien gardé.

Gustave Courbet, L'Origine du monde, 1866, huile sur toile, 46 cm × 55 cm, Musée d'Orsay

Si vous vous rendez au musée d’Orsay, vous apercevrez certainement un petit tableau intitulé L’Origine du monde dont le réalisme quasi photographique vous interpelle. Achetée par l’Etat français en 1995, l’œuvre est désormais célèbre et visible du grand public. Mais il n’en a pas toujours été ainsi...

Cette huile sur toile de petite taille, peinte par Gustave Courbet en 1866, représente une femme allongée, dont la tête n’est pas visible, et qui présente ostensiblement son sexe, les cuisses écartées.

Gustave Courbet, L'Origine du monde, 1866, huile sur toile, 46 cm × 55 cm, Musée d'Orsay

Khalil-Bey vers 1860

Une scène aussi osée pour l’époque n’a pas toujours été facile à exposer au public. L'histoire commence avec le diplomate ottoman Khalil Bey. Commanditaire présumé de l’œuvre, il a toujours jalousement gardé le tableau dans son immense collection de peintures.

Cachée par un voile vert dans son cabinet de toilette, peu de personnes avaient eu la chance de l'apercevoir...

Khalil-Bey vers 1860

Gustave Courbet, Le Château de Blonay, 1875, Musée des beaux-arts de Budapest

Lors de la vente de la collection Khalil Bey, l’œuvre est achetée par un collectionneur.

Il la dissimulera à nouveau derrière un autre tableau de Courbet, un paysage enneigé, Le château de Blonay

Gustave Courbet, Le Château de Blonay, 1875, Musée des beaux-arts de Budapest

André Masson, Panneau-masque de l’Origine du monde ou Terre érotique, 1955, huile sur panneau, 46 x 55cm, Collection privée.

Quelques années plus tard, c’est le psychiatre Jacques Lacan qui acquiert l’œuvre.Comme ses prédécesseurs, il choisit de la cacher en demandant à André Masson, peintre surréaliste, de réaliser un énième cache : Terre érotique.

Seuls quelques invités chanceux auront à nouveau la possibilité de voir l’œuvre de Courbet en enlevant le cache de Masson.

André Masson, Panneau-masque de l’Origine du monde ou Terre érotique, 1955, huile sur panneau, 46 x 55cm, Collection privée.

André Masson, Panneau-masque de l’Origine du monde ou Terre érotique, 1955, huile sur panneau, 46 x 55cm, Collection privée.

Aujourd’hui exposée au musée d’Orsay, la toile n’est plus regardée comme un tableau pornographique et choquant, mais bel et bien comme une œuvre osée représentant notre lieu de naissance à tous... la véritable origine du monde.

André Masson, Panneau-masque de l’Origine du monde ou Terre érotique, 1955, huile sur panneau, 46 x 55cm, Collection privée.

A gauche : Jacques Lacan
A droite : André Masson

A gauche : Jacques Lacan
A droite : André Masson

Abonnez-vous à la newsletter Artips

Les invités du "Déjeuner sur l'herbe" et de "Backstage"

Aurélien

Étudiant en design

« Pour moi, aller au musée c’est voyager. »

Stéphane

Étudiant

« Pour moi, aller au musée c’est découvrir ! »

Gaël

Entrepreneur

« Pour moi, aller au musée c’est comme aller chez le médecin, j’y vais pas souvent ! »

Gwenaëlle

Comédienne

« Ce que je déteste dans l’art, c’est le côté pompeux des discussions ! »

Inès

Fondatrice du festival «Pélerinage en décalage»

« Pour moi aller au musée c’est agréable, mais quand j’étais petite, c’était chiant ! »

Kenza

Fondatrice du festival «Pélerinage en décalage»

« Pour moi, l’art c’est parfois trop élitiste alors que ça ne devrait pas l’être. »

pelerinageendecalage.com

Jonathan

Vendeur

« Ce que j’aime dans l’art c’est, qu’on peut y comprendre ce que l’on veut ! »

Julien

Journaliste

« Pour moi, aller au musée, c’est à chaque fois une petite aventure ! »

Léa

Étudiante

« Ce que j’aime dans l’art, c’est voir à travers les oeuvres et comprendre ce que l’artiste à voulu exprimer. »

Karim

Étudiant

« Pour moi, aller au musée c’est divertissant mais aussi culturel ! »

Ayoub

Étudiant

« Ce que je déteste dans l’art, c’est quand on montre un tableau moche et qu’on nous dit : c’est de l’art ! »

Maëlle

Étudiante

« Ce que je déteste dans l’art, c’est quand ça part dans le n’importe quoi ! »

Maxime

Auteur / compositeur

« Pour moi, ce que je déteste dans l’art c’est le business ! »

Thibaud

Réalisateur / comédien

« Pour moi, aller au musée c’est m’ouvrir à des époques passées. »

skullycircus.fr

Solange

Comédienne

« Pour moi, aller au musée c’est... compliqué. »

Solange te parle

Les invités de "l'Origine du monde"

Paul Morlet

Entrepreneur

lulufrenchie.com

Kévin Metois

Designer de lunettes

Maxime Verner

Entrepreneur

facebook/maxime.verner

Jean-Baptiste Semerdjian

Consultant

Sophie Durand

Graphiste

Éliane Truong

Infographiste

Juliette Dragon

Meneuse de revue

Cabaret des filles de joie

facebook/cabaretdesfillesdejoie

Jennifer Fevrier

Entrepreneuse

Bérengère Gadret

Assistante de conservation du patrimoine

Ludwig Clegnac

Responsable programmation TV

Candice Sansano

Comédienne